Annonces diverses

26 novembre 2016 - Céline Lenormand-Stevens (Photo 2006) organise une scéance de portrait de Noël

Dans un joli décors de Noël concocté par une décoratrice professionnelle, Céline Lenormand-Stevens (Photo 2006) réalisera vos portraits au Train de Vie à Romainville (93).

JPEG - 123.9 ko
Affiche

Chaque séance sera présentée sous la forme d’une galerie web privée et personnalisée. Prix des tirages allant de 6 euros pour du 13x18cm à 15 euros pour du 20x30cm.

Informations sur Facebook ici.

26 novembre 2016 de 10H à 13H. 
Au Train de Vie 
95 Avenue du Docteur Rosenfeld 
93230 Romainville

Voir en ligne : Site de Caelina Photography


Une doctorante recherche des éléments concernant l’Académie du film sise au 85 rue de Vaugirard en 1939.

Véronique Boone finalise un doctorat ayant pour sujet Le Corbusier. Elle détient une lettre adressée en 1939 à ce dernier par l’Académie du film domiciliée au 85 rue de Vaugirard. Cette adresse est celle de notre Ecole à l’époque. Un Ancien aurait-il des renseignements concernant cette académie ?

Veronique Boone
chargée de cours
ULB - Faculté d’architecture La Cambre-Horta
Place Flagey 19
1050 Bruxelles
veronique.boone(at)ulb.ac.be


Jean-Pierre Debarbat (Son 74) propose la colocation d'une chambre-atelier à Paris 20e
Jean-Pierre Debarbat (Son 74) propose en colocation une chambre-atelier de 25m2 et 3m50 de haut. Situé rue des Pyrénées pas loin de la Nation, ce loft insonorisé est idéal pour le son, la photo et le cinéma. Il y travaille depuis de nombreuses années. Il est situé à proximité (50 m) de toutes les commodités et transports. Il est à disposition pour tous les élèves qui souhaitent voir l'endroit. Jean-Pierre Debarbat
Tél. : 06 12 11 03 41
Courriel : jp-paris20@orange.fr

Avant le 12 décembre 2014, Paul Prache (Ciné 2015) recherche un flash des années 1950 comme élément de décor.

Vous pouvez joindre Paul Prache par courriel à l'adresse paul.prache(at)gmail.com ou par téléphone au 06.08.82.13.52


Jean-Pierre Fattal recherche une photo de la promotion de son père Louis Fattal (Photo 52)

Né à Alexandrie (Egypte), Louis Fattal réalisa une grande partie de sa carrière au Liban. Il rentre en France en 1976 où il décède à Montpellier en 2011. Son fils est à la recherche d’une photographie de la promotion Photo 52.

Vous trouverez une rapide biographie de Louis Fattal sur wikipédia


Claude Pommart (Ciné 73) recherche un producteur intéressé par le scénario qu'il a écrit.

Claude Pommart a rédigé une fiche ainsi qu’un synopsis.

Fiche

La III ème République, ayant jugé l’enseignement des humanités trop élitistes et les sciences plus utiles, avait créé des lycées « modernes », sans latin ni grec, suppression dangereuse pour la langue et pour la création.

Pris au piège de cette réforme, les étudiants issus de ces baccalauréats « modernes » avaient l’obligation, pour terminer leur licence de Lettres, d’obtenir dans une langue vivante « à l’écrit comme à l’oral » un quatrième certificat inutile pour leur futur métier.

Sa fille étant dans cette situation, voulant éviter qu’elle ne parte seule, la directrice d’un lycée du Sud-Ouest organisa le voyage de quatre étudiantes. Une collègue lui avait recommandé à Londres une école enseignant l’anglais courant en trois mois et, pour le logement, un club accueillant à égalité des étudiants étrangers et des employés anglais de moins de trente-cinq ans.

Ce petit groupe de jeunes filles, condisciples en dernière année de licence, venues pour apprendre la langue, va découvrir l’originalité de la civilisation anglaise, mélange de tradition et de modernité, autrement que prévu. Déjà, les jeunes Européennes se retrouvaient à Londres, dans l’ambiance juvénile et confiante des années 50, préfigurant les échanges Erasmus.

De manière discrète, la trame de ce scénario est une critique de la désinvolture de l’Education Nationale envers les étudiants littéraires privés ainsi de leurs racines gréco-latines.

Pour plus de renseignements, vous pouvez le contacter téléphoniquement ou par voie postale :

Claude Pommart
33, rue Daniel Casanova
31000 Toulouse
Tél. : 05.61.21.52.86


"Faire rentrer le Monumental dans votre appareil photo, quelque soit cet appareil", une formation d'Henri Gaud (Photo 78)

Depuis plusieurs année Henri Gaud (Photo 78) organise avec le Centre international du vitrail des formations autour de l’architecture et de la lumière s’adressant à tous les publics

Les cours ont lieu 9 mercredis de 14h à 17h. Les stagiaires apportent leur appareil photographique, mini d’un pied si possible. Il n’y a pas de critère particulier pour l’appareil lui-même, argentique ou numérique, amateur ou haut de gamme, tout est possible.


De 7 à 12 personnes participent à la formation


Cécile Lamidiaux (Geoffroy) cherche à contacter Nadia Arbatchevsky (Photo 61)
Amies d'enfance, elles sont originaires du même village. Elles ont fréquenté le même collège puis la vie les a séparées. Les années sont passées et Cécile cherche à retrouver son amie d'enfance. Cécile recherche des Anciens qui pourraient lui permettre d'avoir des nouvelles de Nadia. Les informations peuvent être transmises en utilisant le forum ou l'adresse aevll@aevll.org

Philippe Besacier (Photo 70) partage son expérience et ses secrets de fabrication
Philippe Besacier (Photo 70) est photographe professionnel depuis plus de 30 ans. Toujours à l'affût des dernières évolutions technologiques qu'il applique dans son flux de travail, il est désormais sollicité pour dispenser des formations. C'est avec un grand plaisir qu'il partage aujourd'hui son expérience et mes secrets de fabrication. De l'initiation à l'expertise, du particulier au professionnel, son objectif est de répondre exactement à votre attente. Quartier du Château
83320 Carqueiranne
Tél.: 04 94 58 84 93

Henri Gaud (Photo 78) organise un atelier d'initiation à la photographie de cathédrales et de vitraux
La philosophie des cours est de faire le mieux possible avec ses moyens, dans les domaines de la photographie documentaire, personnelle ou artistique. Les cours ont lieu 9 mercredis de 14h à 17h. Les stagiaires apportent leur appareil photographique, mini d’un pied si possible. Il n’y a pas de critère particulier pour l’appareil lui-même, argentique ou numérique, amateur ou haut de gamme, tout est possible. Les dates de cours et le programme sont consultable sur le site.